• Enfant dans un village reculé du Burkina Faso

Forage d’eau

PROJET DU FORAGE EN SOUTIEN A L’ÉCOLE

 En zone rurale, les conditions d’accès à l’eau potable sont très difficiles.

Ce sont les femmes et les enfants qui réalisent la corvée d’eau, en parcourant des kilomètres parfois, plusieurs fois par jour. À pied, aidés d’un âne avec une carriole ou alors en portant des cruches sur leur tête, ils vont puiser l’eau dans des mares, uniques points de ravitaillement. Ces eaux stagnantes favorisent la propagation du paludisme, qui rappelons- le en Afrique, se dispute le haut du tableau de la mortalité avec le sida. La consommation de cette eau emmène aussi souvent des maladies diarrhéiques.

     En vous joignant à ce projet de forage vous contribuerez à ce que 180 enfants puissent disposer de l’eau dans l’école et à l’irrigation du verger planté pour soutenir ce programme.

    Par l’assèchement de ces mares qui ne seront plus indispensables, vous participerez aussi à faire reculer une des causes de la prolifération du palud tant redouté en Afrique.

 10 000 euros est le prix d’un forage, avec un château d’eau qui fournira l’eau à des centaines d’enfants et donnera la pression nécessaire à l’irrigation des terres.